Forêt & exploitation

La forêt couvre un tiers du territoire bourguignon. Gérée durablement, c'est à dire en prenant en compte les aspects économiques, sociaux et environnementaux, elle est une ressource de bois pour toute une filière économique, riche de 12 000 emplois, et est également très importante pour la biodiversité, le paysage, le stockage de carbone, ...

forêtLa forêt se gère. 

La forêt est toujours la propriété de quelqu'un : l'Etat (forêts domaniales), une collectivité (forêt communale) ou un propriétaire privé (particuliers, entreprises, institutions). En Bourgogne, les deux tiers de la forêt appartiennent à des propriétaires privés. La gestion des forêts, c'est à dire, la régénération, l'aménagement, l'entretien et la mise en vente de bois, incombe à son propriétaire qui peut être assisté d'un gestionnaire professionnel. La gestion est encadrée par le Code Forestier. Celui-ci indique notamment que le propriétaire doit gérer durablement ses bois et prévoit des documents de gestion pour les forêts publiques (aménagements forestiers) et les forêts privées (Plans Simples de Gestion, Règlements Types de Gestion, Codes de Bonnes Pratiques Sylvicoles). Ces documents, rédigés par le propriétaire et/ou le gestionnaire dans le cadre réglementaire, fixent les objectifs en matière de gestion forestière et prévoient tous les travaux et les coupes à venir sur une période allant de dix à vingt ans.

Afin de garantir la gestion durable des forêts, des labels ont été créés. Le plus répandu en France est PEFC.

Deux organismes conseillent et orientent les propriétaires dans leur gestion : l'Office National des Forêt (ONF) pour les forêts publiques et le Centre National de la Propriété Forestière Privée (CNPF) pour les forêts privées. 

 

Liens utiles : 

 

Récolter du bois pour développer la filière locale.

BûcheronRécolter du bois fait partie de la gestion de la forêt. La récolte de bois permet notamment d'apporter de la lumière aux jeunes pousses ou de laisser plus de place pour le développement des arbres plus âgés. Le bois ainsi récolté permet d'alimenter en matière première les entreprises de première transformation du bois (scieries, entreprises de déroulage, fabricants de merrains) qui eux même produisent des matériaux pour la construction, l'ameublement, l'agencement, l'emballage, l'énergie... Le bois est présent partout dans notre quotidien et sa production, sa récolte et sa transformation alimentent toute une filière économique. 

Aujourd'hui, seule la moitié de ce qui pousse en forêt chaque année est récolté. Il existe donc des volumes supplémentaires de bois en forêt qui pourraient être récoltés et ainsi permettre le développement de l'économie locale. 1 000 m3 de bois récoltés, c'est 1 emploi pour gérer la forêt et exploiter les bois et beaucoup plus s'ils sont transformés en maisons, meubles, emballages. Chaque année, ce sont 6,9 millions de m3 de bois qui poussent dans les forêts bourguignonnes. Celles-ci ne cessent de croitre.

 

Maillon essentiel au développement de la filière forêt - bois locale, la mobilisation des bois, c'est-à-dire le fait de couper, de sortir le bois de la forêt et de le transporter jusqu'à une usine de transformation, est parfois source de tension entre les acteurs d'un territoire. Ainsi, Aprovalbois, en collaboration avec tous les acteurs de l'amont de la filière, a réalisé un document expliquant la mobilisation et des outils pratiques pour que cette étape cruciale pour le développement de la filière forêt bois se déroule le mieux possible.

 

 

Télécharger le document présentant les étapes de la mobilisation, les acteurs intervenants sur une coupe de bois et leurs rôles.