Panorama de presse N°140 - 18 décembre 2016 au 25 janvier 2017

Aprovalbois prépare et diffuse environ une fois par mois le Panorama de presse qui rassemble des résumés d'articles de presse et d'autres media parus sur la filière forêt-bois.

Ils concernent, en premier lieu, la Bourgogne mais ils rendent compte aussi d'événements et d'initiatives de portées nationale et internationale qui intéressent toute la filière.

LE CARNET

Laurent Arnaud quitte la direction du campus de Cluny.

11/01/2016, www.lejsl.com

Arrivé au poste de directeur des Arts et Métiers de Cluny en janvier 2013, Laurent Arnaud quitte le campus après sa période de détachement de 4 ans. Il va réintégrer le ministère de l’Écologie. La période d’intérim, avant la nomination d’un nouveau directeur, sera confiée à Michel Jauzein, directeur adjoint actuel.

 

ACTUALITÉS

Mis en cause par Cash Investigation, PEFC riposte

25/01/2017, www.forestopic.com

L’émission Cash Investigation intitulée « Razzia sur le bois », diffusée sur France 2 le 24 janvier 2017, épingle notamment PEFC. PEFC France a répondu aux critiques via une vidéo de Stéphane Marchesi, secrétaire général de PEFC France, qui explique le fonctionnement de PEFC, notamment le taux de contrôle des propriétaires certifiés et projette une action en justice à l’encontre de Greenpeace.

 

Le devenir du parc Bourgogne et Champagne toujours en question.

20/01/2017, Le Bien Public, www.bienpublic.com

Neuf communes du cœur du parc – Busseaut, Montmoyen, Essarois, Lucey, la Chaume, Rochefort-sur-Brévon, Nod-sur-Seine, Terrefondrée, Chambain - demandaient jeudi 19 janvier dernier au Conseil d’Etat, l’annulation de l’arrêté du 7 mars 2016 validant le projet de création du parc national de forêt feuillue de plaine – son nom provisoire – en posant une question prioritaire de constitutionnalité. Les communes considèrent en effet, que cet arrêté remet en cause le principe constitutionnel de libre administration. L’incorporation au projet de parc a un caractère obligatoire et n’est pas soumise au choix du conseil municipal. Elle implique par ailleurs, le transfert partiel de certaines compétences communales, notamment en matière d’urbanisme, de circulation, de stationnement, de gestion des chemins et des cours d’eaux ou encore de divagation d’animaux. Les requérantes en déduisent que le projet de parc les priverait donc de ces attributions effectives.

 

Elections des conseillers des Centres Régionaux de la Propriété Forestière.

21/01/2017, Le Bois International - édition verte, www.boisinternational.com

20/01/2017, L’Exploitant Agricole de Saône-et-Loire, www.agri71.fr

16-22/01/2017, Le Journal du Palais de Bourgogne Franche-Comté, www.forumeco.com

Les délégations régionales du Centre national de la propriété forestière (CNPF), les CRPF, vont renouveler leurs conseils. Ils sont constitués majoritairement de propriétaires forestiers élus par leurs pairs. Ces élections ont lieu tous les 6 ans et les électeurs sont tous les propriétaires forestiers de plus de 4 hectares et ceux possédant un document de gestion durable. Ces élections auront lieu par correspondance au scrutin uninominal à un tour.

 

Réorganisation de l’ONF : six directeurs territoriaux sont nommés.

14/01/2016, Le Bois International - édition verte, www.boisinternational.com

05/01/2016, www.forestopic.com

La réorganisation de l’Office national des forêts (ONF) se précise. L’ONF compte désormais six directions territoriales – contre neuf auparavant. Le directeur général de l’établissement public, Christian Dubreuil, a nommé les directeurs de ces six nouvelles entités au 1er janvier 2017. La direction territoriale de l’ONF pour la division Bourgogne-Franche-Comté est pilotée par Frédéric Kowalski, dont l’implantation principale se trouve à Besançon.

 

FORÊT, SYLVICULTURE ET VENTES DE BOIS

Dans l’attente de la reprise du bâtiment.

20/01/2017, L’Exploitant Agricole de Saône-et-Loire, www.agri71.fr

L’ONF fait le bilan de ses ventes de bois en France en 2016 et émet quelques prévisions pour 2017. « Pour 2017, nous attendons une concrétisation de la reprise au niveau du bâtiment et une demande résineuse en hausse », souligne l’ONF en ce début d’année. Pour le chêne, la demande devrait se maintenir avec des prix encore hauts. Enfin, le début de l’hiver plus froid et la hausse des prix du pétrole depuis deux mois pourraient relancer le marché du bois énergie et celui du bois d’industrie.

 

Pensez au DEFI Forêt.

20/01/2017, L’Exploitant Agricole de Saône-et-Loire, www.agri71.fr

Le dispositif d’encouragement fiscal à l’investissement forestier, DEFI Forêt, a été créé par la loi d’orientation sur la forêt du 9 juillet 2001 et devrait prendre fin au 31 décembre 2017. Unisylva recommande donc aux forestiers de réaliser les acquisitions de parcelles et les travaux forestiers qu’ils souhaitaient réaliser avant cette date pour pouvoir bénéficier des allègements fiscaux prévus à cet effet. Le crédit d’impôt concerne : les travaux forestiers, les acquisitions de terrains en nature de bois et forêts ou de terrains nus à boiser et les cotisations d’assurance Tempête.

 

Demande soutenue aux ventes privées de Bourgogne-Franche-Comté.

14/01/2016, Le Bois International - édition verte, www.boisinternational.com

En décembre dernier, François Leforestier coordonnait l’organisation de trois adjudications en région Bourgogne-Franche-Comté. Un groupe de six experts forestiers, apportait un ensemble de 65 articles constitués de produits feuillus présentés à port de camion. Au total, une soixantaine d’acheteurs s’étaient manifestés en Saône-et-Loire (à Mervans, le 6 décembre dernier), puis dans le Doubs (à Arc-et-Senans, le 13 décembre) et enfin dans le Territoire de Belfort (à Offemont, le 19 décembre). Les trois cahiers proposaient plus de 7 000 m3 de bois triés bord de route, le chêne constituant l’intérêt principal des catalogues avec 62 %  des volumes à négocier.

 

En 2015, la récolte de bois a baissé.

12/01/2016, www.lejsl.com

Selon une étude du service statistique de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt en Bourgogne-Franche-Comté, la récolte de bois commercialisée par les professionnels a baissé de 1,6 % en 2015 (4,7 millions de m³). Cette baisse touche les bois de trituration et le bois énergie alors que le bois d’œuvre reste stable.

 

Le sapin de noël est symbole d’une économie vertueuse.

24/12/2016, www.huffingtonpost.fr

Le sapin de noël est bien autre chose qu’un instrument de félicité. Il est aussi l'ambassadeur à votre domicile d'une économie prometteuse, une économie qui loin d'être nostalgique est tournée vers l'avenir, vertueuse, bas carbone : celle de la filière forêt/bois. Ce regard pousse à voir ce sapin différemment. Devant nous est érigé un processus de captation et de stockage du carbone. Pour arriver dans votre salon, il aura participé d'un écosystème productif pendant 8 ans s'il s'agit d'un sapin de Nordmann, 5 ans s'il s'agit d'un épicéa. Ainsi votre sapin lutte contre le réchauffement climatique en ayant capté le carbone. 50% environ de son poids sec est du carbone. Si nous élargissons cette analyse à l'ensemble de la filière, c'est ce qui fait dire au GIEC qu'une sylviculture durable est essentielle à la lutte contre le réchauffement climatique. En France, nous comptons 16,1 millions d'hectares de bois et forêts. A raison de 400 à 700 tonnes de CO2 absorbés à l'hectare, c'est 12% de la production de CO2 annuel de la France qui est ainsi écartée de l'atmosphère.

 

Programme « Bocage, richesses d’avenir » : une série d’actions est prévue pour 2017 en Puisaye.

22/12/2016, www.lyonne.fr

Né d’une volonté de valoriser durablement les bois et haies du territoire, le programme « Bocage, richesses d’avenir », porté par la communauté des Portes de Puisaye, a désormais son calendrier. Fin 2013, un travail collectif a permis de définir un plan d'actions à l'échelle du Pays de Puisaye Forterre Val d'Yonne. Aujourd’hui, il a ses animateurs.

 

ENTREPRISES DE BOURGOGNE

Fenêtres : Beaufrère (71) joue la carte des performances énergétiques.

21/01/2017, Le Bois International - édition verte, www.boisinternational.com

Comme beaucoup de ses confrères, le menuisier Christian Beaufrère se trouve aux prises avec un marché tendu et une vive concurrence. Cette petite entreprise familiale de Saône-et-Loire s’est spécialisée dans la fenêtre 100 % bois dont les qualités d’isolation thermique constituent un argumentaire commercial pertinent.

 

Entreprise Brugère à Châtillon-sur-Seine (21) : 5 000 mètres carrés partis en fumée.

23-29/01/2017, Le Journal du Palais de Bourgogne Franche-Comté, www.forumeco.com

19/01/2017, www.bienpublic.com

18/01/2017, www.lechatillonnaisetlauxois.fr

16/01/2017, bois.fordaq.com

15/01/2016, www.bienpublic.com

14/01/2017, www.lechatillonnaisetlauxois.fr

Un incendie s’est déclaré, samedi 14 janvier en fin de journée, dans l’entreprise Brugère de Châtillon-sur-Seine, spécialisée dans la transformation du bois. 5 000 mètres carrés auraient été ravagés par les flammes : un atelier de déroulage, le parc à bois et le séchoir seraient touchés. L’incendie n’a pas fait de victime. C’est un salarié présent dans l’entreprise qui a donné l’alerte.

 

Connue dans le monde entier, l'entreprise Placages et filets Gauthey espère rester à Tournus (71).

10/01/2016, www.lejsl.com

L’entreprise Placages et filets Gauthey, implantée sur les quais Georges Bardin à Tournus depuis 2011, devrait se développer. Mais pour l’heure, la priorité de ses dirigeants est de se battre pour rester dans leurs locaux connus par une clientèle internationale. En effet, il y a plusieurs mois, la municipalité qui leur loue les locaux, a notifié l’arrêt du bail pour fin janvier. Cela dans le cadre du projet de port de plaisance et de la fin de la démolition de la dernière partie de l’ancienne usine Rexam.

 

La scierie Barbier (21) a investi 6 millions d’euros en 20 ans.

07/01/2016, Le Bois International - édition verte, www.boisinternational.com

Installée depuis plus de 60 ans dans le nord de la Côte-d’Or, la scierie Barbier allie la transformation du chêne de qualité et l’assemblage de palettes résineuses. Une dualité qui lui réussit dans un contexte toujours plus concurrentiel et tendu en matière d’approvisionnement feuillu. Majoritairement au service du chêne, cette scierie est l’expression d’une réussite familiale enclenchée en 1954 par Maurice Barbier, fondateur de l’entreprise. L’établissement, désormais dirigé par deux de ses fils, Marc et Jacques, possède également un atelier d’emballage qui produit chaque année de 400 000 à 600 000 palettes à partir de sciages résineux français et allemands.

 

La scierie BBF (58) investit pour se moderniser et miser sur la biomasse.

06/01/2016, www.lejdc.fr

La scierie Bongard Bazot et Fils (BBF) croît pour ne pas se flétrir. Déjà bien engagé, un programme d’investissements de 10 millions d’euros va permettre de moderniser la scierie et d’augmenter la récolte de biomasse. Une machine à centre de reprise viendra se greffer à la scie de tête et s'arrimer à la nouvelle empileuse automatisée installée en 2016.

 

Le Neversois Eurosit reprend les sociétés nivernaises Sorec et Sorec Métal.

04/01/2016, www.tracesecritesnews.fr

Eurosit, fabricant de sièges de bureau implanté à Nevers (Nièvre), acquiert les spécialistes du mobilier commercial, Sorec et Sorec Metal de l’ancien groupe éponyme de la Charité-sur-Loire, autre ville nivernaise. Didier Arnaud Boréa, directeur général délégué se voit confier la relance des deux sociétés, achetées fin décembre pour 500 000 € et placées sous la bannière commune de Sorec Solutions. L’entrée en jouissance se fera le lundi 9 janvier 2017 avec un effectif de 58 collaborateurs motivés, Eurosit reprenant l’intégralité des personnels.

 

En Août, Dimitri Perrette souhaitait développer l’activité de Morvan bois (71).

31/12/2016, www.lejsl.com

Au mois d’août, Dimitri Perrette, dirigeant de la société autunoise Morvan Bois située à Autun, ambitionnait de développer davantage son activité de vente de granulés bois, de bûches et de combustibles bois aux particuliers. Le tout sans négliger ses deux autres activités : le négoce de bois de chauffage pour les professionnels et l’organisation de transport de bois pour le compte des exploitants forestiers, scieries, ou pour d’autres transporteurs.

 

Scierie Mendoza (21) : investir pour être plus réactif.

Novembre-Décembre 2016, Bois Mag, www.boismag.com

Située à Laignes, en Côte-d’Or, la scierie Mendoza, entreprise familiale de 20 personnes, spécialisée dans la production de chêne de Bourgogne a investi presque 250 000 euros en juillet 2015 dans un nouveau séchoir sous vide Eberl. Raccordé à la chaudière existante, il permet de sécher plus rapidement et dans de bonnes conditions des plots ou avivés en chêne dans des épaisseurs supérieures à 50 mm ; et de pouvoir livrer, sous un délai très court, des bois de faibles épaisseur (27 à 34 mm) avec un taux d’humidité de 8 à 10%.

 

BOIS ÉNERGIE, BIOMASSE, ÉNERGIES RENOUVELABLES

Plein feu sur la filière bois énergie.

20/01/2017, Le Bien Public, www.bienpublic.com

374, c’est le nombre de chaufferies automatiques en fonctionnement en Bourgogne fin 2015 pour une puissance installée de plus de 350 MW et une consommation de plus de 362 000 tonnes de bois.

 

Nièvre : le grand froid fait le bonheur de la filière bois.

19/01/2016, france3-regions.francetvinfo.fr

La Nièvre est un des départements forestiers les plus importants de France. Il est couvert de 225 000 hectares de forêts (ce qui représente un peu plus d’un hectare de forêt par habitant), essentiellement des chênes (44 % des peuplements) et des résineux, notamment des douglas. La filière bois du département représente 1 600 emplois (soit 12 % des effectifs salariés recensés en Bourgogne). La demande de combustible pour le chauffage est en hausse. Dans la Nièvre, cela bénéficie à la filière bois. Traditionnellement les stocks se font à l'automne, mais cette année la demande se prolonge.

 

MÉTIERS / FORMATION ET RECHERCHE / INNOVATION

La filière bois présentée aux collégiens.

21/12/2016, www.lejdc.fr

Jeudi 15 décembre dernier, au collège Paul-Langevin à Fourchambault (58), Natacha Carré, chargée de mission emploi et communication chez Aprovalbois, est venue à la rencontre d'élèves de 3ème en option "Découvertes professionnelles", afin de leur présenter les métiers de la filière forêt-bois.

 

 

L’AGENDA DE LA FILIÈRE… 

 

Les évènements proposés par Aprovalbois :

 

Le 13 avril à Dijon (21)

FORMATION « Bois de chauffage : développer sa technique commerciale et ses pratiques téléphoniques ».

 

 

Et aussi :

 

Les 26 janvier ou 21 mars en Saône-et-Loire (71)

Formation “La loi travail, quels impacts pour votre entreprise ?” - CCI 71

 

Du 27 au 29 janvier en Bourgogne-Franche-Comté

Portes ouvertes Les Compagnons du Devoir

 

Le 27 janvier à Cosne-Cours-sur-Loire (58)

Carrefour des Carrières au Féminin de Bourgogne 2017 - FETE

 

Le 10 février à Autun (71)

Carrefour des Carrières au Féminin de Bourgogne 2017 - FETE

 

Les 14 et 15 février à Dijon (21)

Formation “Maîtriser les clés d’une approche globale de projet” - Bourgogne Bâtiment Durable

 

Le 17 février à Dijon (21)

Rencontre “Loi de Finances Innovation” - KPMG / Premice

 

 

… la suite sur http://www.aprovalbois.com/agenda...

 

Les articles relatés dans ce Panorama de presse sont une photographie non-exhaustive de media locaux et nationaux, professionnels ou grand public. Aprovalbois ne saurait en aucun cas être tenue pour responsable des propos tenus par les journalistes cités.